Recent post

Adaptation du système aérobie à l'exercice

 

Adaptations musculaires à un entraînement aérobie 

 

Cette article vous mettra en évidence les adaptations spécifiques apportées par le système respiratoire en réponse aux types d'entraînements qui sollicitent le plus ce système.

 

La filière aérobique, la filière anaérobique et l'endurance musculaire imposent des exigences plus importantes aux poumons que tout autre type d'entraînement. Au fil du temps, ces demandes entraînent des adaptations au système respiratoire telles que :

 

Adaptation physiologique

 

Ventilation / Respiration :

- Les taux de respiration augmentent avec l'entraînement à intensité plus élevée (il s'agit davantage d'une adaptation de la forme physique anaérobique et de l'entraînement d'endurance musculaire ou d'un entraînement aérobique de plus grande intensité). Cela permet à plus d'air d'entrer et de sortir des poumons, ce qui améliore les échanges gazeux.

 

Capacité pulmonaire / volume :

- Les poumons augmentent leur capacité d'expansion, ce qui permet à une plus grande quantité d'air d'entrer et de sortir (c'est une adaptation similaire à l'augmentation du volume d'éjection systolique).

 

Muscles respiratoires :

- La force et l'endurance du diaphragme et des muscles intercostaux s'améliorent. Cela se traduit par une meilleure capacité à respirer plus d'air, plus longtemps avec moins de fatigue.

- L'entraînement aérobique a tendance à améliorer l'endurance des muscles respiratoires

- L'entraînement anaérobie a tendance à augmenter la taille et la force des muscles respiratoires

 

Capillaires pulmonaires :

Plus de capillaires se forment dans les poumons avec le temps, ce qui permet à plus de sang d'entrer et de sortir des poumons. Cela améliore l'absorption d'oxygène car il y a une plus grande surface pour que le sang se lie à l'hémoglobine. 

 

Alveoles :

- Le nombre d'alvéoles dans les poumons augmente pour permettre un plus grand échange gazeux.

 

Échanges gazeuses :

- L'échange d'oxygène et de dioxyde de carbone s'améliore à mesure que le gradient entre chacun devient plus grand. Cela se produit parce que plus l'oxygène utilisé dans les tissus et plus de dioxyde de carbone produit crée une plus grande différence / gradient entre le sang et les tissus.

- L'entraînement aérobique a tendance à améliorer l'efficacité des tissus de l'organisme à absorber l'O 2 et à éliminer le CO 2 , tandis que l'entraînement anaérobique et l'endurance musculaire tendent à améliorer la capacité de cet échange gazeux.

 

D'autres types d'entraînement tels que l'entraînement pour l'hypertrophie musculaire peuvent également entraîner une adaptation mineure dans le système respiratoire. 

Par exemple, vous avez peut-être remarquer que votre rythme respiratoire augmente après chaque série pendant les entraînements pour l'hypertrophie où la période de travail est de 30 secondes ou plus et dont la période de repos est similaire. Au fur et à mesure, cela peut entraîner certaines adaptations respiratoires, mais le degré d'adaptation à ce type d'entraînement sera moins important.

 

 

 

 

* Jerry YEUNG est disponible pour animer des séminaires sur la diététique et les entraînements sportifs adressés à tout public. Plus de renseignements, veuillez prendre contact auprès de la rédaction :

ifbbtahiti.mag@gmail.com 

 

 

 

Please reload

Please reload