September 17, 2017

Les douleurs musculaires

J'aimerais savoir si les douleurs musculaires sont un signe de progression ou pas, si leur apparition signifie qu'on a stimulé correctement son corps. Lorsque je m'entraine à fond, tous mes muscles me font mal pendant plusieurs jours et je me demande s'il est conseillé de les travailler à nouveau dans cet état. Cela empêcherait-il leur récupération et croissance ? A ce propos, j'ai entendu les avis les plus divers. Que me conseillez-vous ?

C'est un thème qui se prête à confusion. On se méprend facilement sur la nature des douleurs pour la simple raison que, souvent, la seule personne à pouvoir juger de leur nature est celle qui en souffre.

Il faut distinguer entre les courbatures, les douleurs provoquées par une séance de musculation bien faite et celles qui sont caractéristiques d'une lésion ou du surentraînement. De fait, quand on a appris à les différencier, la douleur peut nous aider à mesurer et contrôler notre progression. Evidemment, je ne parle pas des courbatures du débutant ou de celles qu'on a en reprenant l'entraînement, après une longue période d'inactivité. Elles sont tout simplement dues au fait que les muscles ne sont plus habitués à réaliser certains efforts régulièrement.

Dans ce cas, le métabolisme musculaire produit certains déchets qui sont à l'origine des courbatures, même si le travail n'a pas été particulièrement intense.

La croissance des muscles est la réponse à quelque chose qui, pour eux, signifie "attaque" : les contractions répétées pour vaincre une résistance. Les hommes de science pensent que c'est l'une des raisons, certains croient même que c'est la seule ou, du moins, la principale pour lesquelles notre musculature gagne du volume. Les micro traumatismes subis par les fibres musculaires sont des déchirures microscopiques. Lors de leur réparation pendant le repos, elles deviennent plus fortes qu'avant l'attaque. C'est un processus de surcompensation mené à terme par l'organisme, en vue de mieux pouvoir supporter l'attaque suivante. Progressivement, les fibres musculaires croissent. Il est donc normal, voire désirable, que vous ayez des courbatures 24 à 48 heures après un entraînement intensif. La douleur ne devient problématique que si elle persiste après trois jours ou si, après avoir bien échauffé la partie en question, elle reste endolorie.

Dans ce cas, réduisez l'intensité de travail ou prenez un jour de repos supplémentaires.

February 05, 2017

Les étirements sont-ils bénéfiques pour un culturiste qui désire un volume musculaire, ou ne servent-ils qu'aux pratiquants d'aérobic ?

Ils est vrai que les étirements peuvent être d'une grande utilité pour tous les culturistes, ce qui inclue bien entendu ceux qui sont quête du volume musculaire.

De fait, nous avons tous tendance à oublier les multiples bénéfices de l'étirement habituel de nos muscles, par conséquent laissez-moi vous expliquer quelques bienfaits liés à l'étirement.

L'étirement procure à votre corps une plus grande flexibilité car vos muscles et articulations suivent un parcours fonctionnel à un degrés plus élevé. Plus le parcours des exercices qui vous réaliserez sera important, plus la possibilité de croissance du muscle impliqué le sera à son tour. De même, plus les articulations seront agiles et flexibles, moindre sera le risque de lésion.

Si vous prenez l'habitude de vous étirer entre les séries, vous pourrez obtenir un entrainement plus productif car l'étirement contribue à ce que le muscle se libère de l'acide lactique, déchet métabolique qui s'accumule dans les cellules musculaires quand celui-ci réalise les contractions. Lorsque l'on s'étire, l'acide lactique se précipite dans le flux sanguin et le muscle peut poursuivre sa contraction, mieux et plus longtemps, par le fait d'être libéré de l'acide lactique.

D'un autre côté, l'étirement musculaire peut avoir beaucoup plus d'importance que ce que vous ne vous imaginez sans doute pas pour vous aider à prendre du volume. Tous les muscles se trouvent dans une sorte de gaine de tissu conjonctif qui se nomme fascia. C'est comme une sorte de toile qui enveloppe tous les muscles comme s'il s'agissait d'un sac. C'est un tissu très dur et résistant.

Quand le muscle grandit, il doit le faire à l'intérieur de son paquet naturel, le fascia, mais ce dernier peut entraîner un retardement de la croissance car c'est un tissu dur et difficile à dilater. Lors de votre étirement, vous étirez le fascia et lui procurez plus de flexibilité, et par conséquent vous faites en sorte qu'il oppose une moindre résistance à la croissance du muscle qu'il enveloppe. Si ce tissu, le fascia, est doux et élastique, il offrira plus d'espace au muscle pour qu'il s'y agrandissent.

Parfois, quand une personne a des problèmes avec un groupe musculaire en concret, ce dernier ne lui répondant pas au même rythme que les autres, elle peut tout à fait le solutionner, ou du moins l'améliorer de façon significative, grâce à un programme d'étirement réalisé concrètement pour ce muscle.

D'un autre côté, le fait d'étirer habituellement les muscle confère un autre facteur positif qui est l'amélioration de la définition. Cela ne signifie en aucun cas que les niveaux de graisse baissent en pratiquant l'étirement, ne nous mélangeons pas !, mais si vos niveaux de graisse sont suffisamment bas, alors les muscles bien étirés ont entre eux un degré de séparation plus élevé, précisément parce que le fascia, par le fait de les maintenir plus détachés, leur confère une plus grande séparation.

Sur ce, laissez-moi vous faire quelques recommandations pour les étirements :

* Etirez-vous seulement une fois que vous avez bien échauffé les muscles, ne le faites pas à froid, sinon vous vous lésionnerez.

* Etirez-vous lentement jusqu'au bout, ne le faites jamais de façon brusque ni par à-coup.ue

* Gardez la pause sur le point d'étirement maximum pendant environ dix secondes avant de retourner à la position initiale.

* Il y a des personnes qui pour s'étirer s'aident d'un camarade, mais je vous conseille, au début, de le réaliser tout seul avant de faire appel à un aide car il est très facile que cette dernière dépasse les limites de la prudence en étirant, ce qui pourrait vous blesser. Commencez tout seul puis, avec le temps, et quand vous serez plus flexible, faites-vous aider, mais en continuelle communication afin de savoir jusqu'où arriver à chaque instant.

Eh bien, voici ma réponse, l'étirement peut vous aider à prendre plus de volume si vous le réalisez habituellement.

1 / 5

Please reload