• ifbbtahiti@presscommission

Les différentes étapes de fabrication des protéines en poudre.


IFBB TAHITI MAGAZINE-LES PROTÉINES EN POUDRE

On vous a toujours recommandé de consommer la plus grande partie de votre apport protéique quotidien sous forme d'aliments tels que le boeuf, la volaille, les fruits de mer, le porc, les oeufs et les produits laitiers. Pourtant, il existe dans la journée des moments où il serait plus efficace d'absorber des protéines en poudre qu'une alimentation classique.

Il n'y a pas si longtemps, l'offre entre différents variétés de protéines en poudre était assez restreintes. On avait le choix principalement entre des poudres protéines extraites du lait, comme la WHEY", ou des protéines extraites du blanc d'oeuf, longtemps considérées comme référence absolue dans le domaine des protéines en poudre.

Même si ces deux variétés de protéines en poudre n'ont rien perdu de leur qualité, il existe aujourd'hui pléthore d'autres produits dont les performances dépassent celles de la "WHEY" ou des protéines d"oeufs.

Par conséquent, quel type de préparation sera le plus adapté aux besoins et objectifs spécifiques de chacun. Vous trouverez tous les renseignements possibles, les protéines en poudre disponible sur le marché, les technologies employées par les fabricants pour les obtenir et la meilleure manière d'en tirer des résultats optimums, dans cette article.



Les fabricants de protéines utilisent de nombreux procédés afin de fabriquer des protéines en poudre à partir d'aliments tels que le lait, le boeuf, les oeufs ou les végétaux.


  • L'ULTRA-FILTRATION est la méthode la plus employée pour extraire les protéines de lait utilisées dans les concentrés de protéines de lait. Ce procédé de concentration suppose que l'on exerce différents degrés de pression afin de forcer la matière liquide à passer à travers une membrane poreuse percée de trous d'un diamètre de seulement quelques nanomètres. Les grosses protéines ne peuvent pas passer au travers de ces minuscules perforations et sont donc piégées à l'intérieur de la membrane, puis récoltées. Ces protéines de lait concentrées subissent une phase d'évaporation, puis un séchage par vaporisation, ce qui produit une poudre.

  • LA MICRO-FILTRATION consiste à séparer les protéines des glucides et des lipides grâce à un procédé naturel non chimique qui utilise des filtres pour séparer les protéines en fonction de leur grosseur tout en préservant la plupart des fractions bénéfiques.

  • LA MICRO-FILTRATION CROISÉE est semblable à la micro-filtration et à l'ultra-filtration, mais prend un peu plus de temps, ce qui permet une meilleure séparation des protéines : les protéines obtenues sont donc plus pures (plus grande concentration de protéines) où les sous-fractions sont conservées. Les méthodes de micro-filtration croisée utilisent une technique de micro-filtration à basse température qui permet d'obtenir de très fortes concentrations en protéines (environ 90%), la préservation des sous-fractions importantes, une teneur en lipides et en lactose extrêmement faible, et aucune dénaturation des protéines. La micro-filtration croisée est un procédé naturel et non chimique pour lequel in utilise des filtres en céramique très sophistiqués, contrairement à l'échange d'ions qui suppose l'utilisation de réactifs chimiques, tels que l'acide hydrochlorique et l'hydroxyde de sodium. L'isolat de "WHEY" obtenu par micro-filtration croisée est très riche en calcium et très pauvre en sodium.

  • LA MÉTA-FILTRATION permet de retirer toutes les impuretés des protéines de manière à obtenir une poudre de protéines pure.

  • LA CHROMATOGRAPHIE PAR ÉCHANGE D'IONS a recours à des produits chimiques tels que l'acide hydrochlorique et l'hydroxyde de sodium afin de séparer les protéines. Ce procédé est souvent utilisé pour la "WHEY" de manière à obtenir des formes de "WHEY" très concentrées en protéines. L'inconvénient est que certaines sous-fractions bénéfiques disparaissent.

  • L'HYDROLYSE consiste à séparer les protéines en peptides (des fragments de protéines plus petits, longs de quelques acides aminés seulement). L'hydrolyse utilise la chaleur et/ou des enzymes afin de casser certains liens des acides aminés dans la chaîne des protéines, ce qui permet d'obtenir des protéines plus courtes tout en favorisant une digestion et une assimilation plus rapides par l'organisme. Ce procédé est utilisé pour fabriquer de l'hydrolysât de "WHEY", de l'hydrolysât de caséine et quelques isolats de protéines de boeuf.

  • L'INSTANTANÉISATION est un procédé au cours duquel la poudre séchée par vaporisation est d'abord humidifiée, puis séchée une nouvelle fois. Le taux d'humidification est soigneusement contrôlé afin de permettre aux particules de se coller les unes aux autres et de former des agrégats avant le nouveau séchage. Dans ces produits, les petites particules sont soudées, mais les points de contacts sont si peu nombreux que presque toute la surface est disponible pour la phase d'humidification. Les agrégats sont cependant suffisamment stables pour empêcher la formation de grumeaux lorsqu'ils sont mélangés avec de l'eau ou tout autre liquide. On obtient ainsi des protéines en poudre qui se dissolvent facilement dans un liquide sans l'aide d'un "blender".

  • LA MICRO-ENCAPSULATION : Il s'agit d'une technique très pointue, qui permet d'obtenir une action à diffusion continue. On obtient généralement ce résultat en mélangeant les protéines à une huile chaude, par exemple de l'huile de soja, qui enrobe les particules de protéines et ralentit leur vitesse d'assimilation.



IFBB TAHITI MAGAZINE - FITNESS NETWORK

ifbbtahiti.mag@gmail.com


13 vues

Posts similaires

Voir tout