• Yeung Jerry - Préparateur Physique diplômé d'Etat BEES-1 depuis 1998

L'importance du mental


Motivation - IFBB Tahiti Magazine
" Pour mettre en place un programme d'entraînement, le plus difficile est de se décider à le faire, Le moment entre la décision et l'action est celui où l'on se pose le plus de questions ". Jerry YEUNG Préparateur Physique

Un bon mental : clé de la réussite !

Le slogan 'Just do it" est passé dans le language courant, il déclenche l'enthousiasme, mais un axiome plus ancien décrit mieux le secret de la réussite : le mental transcende le physique. Personne ne conteste que faire du sport fait appel à des qualités physiques, mais sans motivation, la plupart des gens n'auraient pas le courage de sortir de chez eux pour faire un effort physique.

En réalité, les spécialistes qui se sont penchés que la motivation ont constaté que le "Just do it" ne marche pas pour tout le monde. Aussi bien intentionnés que vous soyez, il n'en est pas moins vrai que :

  • 80% des personnes ne font pas assez de sport

  • La moitié de la population mondiale n'en fait pas du tout

  • 50 à 60% des gens qui débutent un programme d'entraînement (et surtout, pour le continuer) réside dans une préparation mentale adéquate.



Consolider vos bonnes résolutions

Si vous vous sentez concernés, les perspectives suivantes pourront vous aider et peut-être vous garantir que vous ne laisserez pas tout tomber. N'espérez pas que l'entraînement devienne facilement une habitude. Bien qu'une promenade journalière puisse rapidement s'inclure dans un programme, elle ne sera jamais vraiment une habitude, dans le pur sens du terme.

Cela exigera toujours un minimum d'organisation accompagnée d'une certaine dose de réflexion.

" Une habitude est une action spontanée émanant du subconscient. Bonne ou mauvaise, une habitude fait appel à peu de réflexion voire aucune "

En d'autres termes, s'entraîner ne peut pas être un acte réflexe pur. Cela implique différentes actions comme un changement de vêtements, un choix de lieu, une adaptation en fonction de la météorologie ainsi que de savoir jongler avec les différentes activités en fonction d'un programme défini.

En somme, l'entraînement exige une perpétuelle organisation, même pour les sportifs les plus chevronnés. Il est important de bien cerner sa propre motivation.

Certains s'entraînent parce que "c'est la mode", ce genre de motivation n'est pas forcément à l'épreuve du temps. Être convaincu que l'entraînement a une représentation précise dans votre esprit et procure un réel bien-être physique est la clé du succès à long terme.

Trouver l'intérêt de l'entraînement n'est pas à prendre à la légère. Ce travail s'effectuera sur plusieurs mois et vous amènera à réfléchir sur vos réactions et sensations personnelles.

Je vous suggère d'étudier avec attention votre motivation fondamentale et de savoir ce qui est réellement important pour vous.

Au cours de votre recherche sur votre motivation, vous devrez inévitablement vous poser les questions suivantes :

  • À quel point ma santé est-elle importante ?

  • Où se situe mon entraînement par rapport à mon échelle de valeurs ?

  • Qu'évoque pour moi le mot "entraînement" ?

  • Bien que ce soit parfois si dur de s'entraîner, qu'est-ce qui est si important et qui m'incite à continuer?

Trouver votre valeur intrinsèque de l'entraînement implique aussi que vous soyez à l'écoute de vos propres sensations, et ceci au cours de toutes vos activités. Notez bien au cours de toutes vos expériences ce qui vous rend heureux, ce que vous réussissez le mieux, ce qui vous décourage ou même vous frustrer et tout autre sentiment particulier que vous pourriez éprouver.

Essayez de comprendre pourquoi vos expériences vous orientent vers une direction plutôt qu'une autre. Ensuite, essayez de "positiver" vos émotions et de les utiliser pour améliorer votre programme d'entraînement.

En ce qui concerne les expériences négatives, il faut trouver des systèmes pour surmonter l'impression de déplaisir.


Si le "skateboard" évoque pour vous la vitesse, le rythme, vos souvenirs de jeunesse et que cette pratique ne vous demande aucun effort, profitez-en pour redécouvrir cette activité.

En revanche, si l'entraînement en salle vous paraît rébarbatif, sans intérêt, ou si vous n'avez pas mis les pieds dans une salle de musculation depuis longtemps, pourquoi ne pas installer votre salle à domicile.

Toute personne qui se sentirait timide dans une salle peut très bien marcher ou faire du vélo très simplement avec des tenues discrètes.

La recherche de la valeur intrinsèque de l'entraînement doit se concevoir sur la durée.

" Avant de juger un ami il faut tout d'abord bien le connaître ... cela prend du temps ".

De la même manière, avoir apprécier l'intérêt de l'entraînement prend du temps. Savoir bien adapter son entraînement à sa personnalité, cela s'apprend. Il est nécessaire de vous fixer un but général d'entraînement, pour cela vous devrez identifier les différents buts à atteindre, en fonction du résultat que vous désirez, puis choisir l'enchaînement de vos activités, ce qui ensuite vous permettra d'affiner votre programme d'une manière plus spécifique pour réaliser votre projet final.


Pour augmenter vos chances de succès, imposez-vous des buts intermédiaires accessibles, afin d'éprouver régulièrement des sentiments de réussite, bien avant d'atteindre votre but final (voir "notes pour un bon début").

" Pour mettre en place un programme d'entraînement, le plus difficile est de se décider à le faire, Le moment entre la décision et l'action est celui où l'on se pose le plus de questions ".

Une fois que vous aurez trouvé le réel intérêt de l'entraînement, tout le reste se mettra en place naturellement.


 

NOTES POUR UN BON DÉBUT

Exercer votre motivation, vous aidera à établir votre planning et à faire les pas nécessaires pour structurer vos activités, selon vos envies et vos besoins. Je vous propose les remarques suivantes pour les débutants :

  • Savoir s'installer confortablement. La plupart des gens au début de leur entraînement, surtout ceux qui souffrent d'un excès pondéral, éprouvent des sensations inconfortables. Choisissez une activité agréable que vous pourrez faire sans expérience pénible dans les premières semaines et les premiers mois. Par exemple, marcher est un excellent choix pour débuter.

  • Penser à considérer le côté humain. Marcher, faire du vélo et de nombreuses autres activités peuvent se faire avec un groupe d'amis. L'interaction sociale peut accroître votre plaisir et vous rendre l'effort à fournir moins rébarbatif. S'entraîner à deux est très avantageux, car cela permet à l'un des deux partenaires de prendre un relais stimulant en cas de découragement de l'autre.

  • Chercher des motivations complémentaires. Par exemple, avec un baladeur de musique vous pouvez écouter de la musique, des livres enregistrés, apprendre une langue étrangère, ou écouter toute sorte d'émissions culturelles, en vous entraînant en même temps. De la même manière, vous pouvez très bien lire un magazine sur votre smartphone tout en pédalant sur votre vélo ergo-métrique, ainsi vous pouvez lire un peu chaque jour ... ce que vous ne feriez peut-être pas autrement.

  • Fixer des buts intermédiaires. Par exemple, si votre but final est de participer à une course sur 5 ou 10 km, dans un premier temps planifier des objectifs plus modestes que vous atteindrez donc facilement, ainsi vous aurez toujours un sentiment de réussite. Si votre performance de départ est de 1,6 km en 20 minutes, basez-vous sur cette distance pendant une semaine et ensuite essayer de faire la même distance en 15 minutes. Progressivement, vous augmenterez la vitesse et la distance à parcourir. À ce niveau de performance vous pourrez commencer à trottiner ou à courir. La clé de la réussite est de bien fixer un but raisonnable et de progressivement augmenter votre entraînement.

  • Établir des plages horaires précises. Mettre en place ces horaires particuliers ne suffira pas à créer votre intérêt ou à développer une habitude, mais cela pourra vous aider à mieux délimiter votre entraînement. Tout comme, pour certains, le fait de sortir de la douche implique le fait de se brosser les dents, le fait de mettre en place une séquence d'évènements spécifiques peut vous aider à renforcer votre motivation journalière.



Jerry YEUNG

Préparateur Physique "The Gym Tahiti"

Diplômé d'Etat BEES-1 Métiers de la Forme depuis 1998

IFBB Certified Advanced Bodybuilding & Fitness Trainer

Certified Trainer Institut Culture Physique Weider

Plusieurs fois Champion IFBB en Bodybuilding National et International

IFBB International Judge



56 vues

Posts similaires

Voir tout