• Yeung Jerry - Préparateur Physique diplômé d'Etat BEES-1 depuis 1998

Construire un mental d'acier !



Avoir un mental d'acier équivaut à avoir un mental d'athlète, le mental d'un sportif de haut-niveau.

On dit souvent qu’une personne a un mental d’acier lorsqu’elle ne se laisse pas aller malgré les difficultés de la vie, qu’elle ne s’apitoie pas sur son sort. A l’image des compétiteurs sportifs, cette personne a la “gniak” pour venir à bout des situations même difficiles.

Parfois ces personnes ont “naturellement” ce tempérament et c’est tant mieux mais pour beaucoup cela peut se développer. Et oui on peut discipliner son mental.




Leçon 1 : Le Mental s’exerce comme n’importe quelle autre compétence.

Construire sa force mentale, tout comme construire sa musculature, demande du temps et des efforts. Plus vous travaillerez à l’intérieur, plus cela se verra à l’extérieur.

Leçon 2 : Comprenez la loi de la pensée dominante.

L’action suit vos pensées et images mentales. Ne regardez pas là où vous ne voulez pas aller ! Portez votre attention sur ce que vous désirez plutôt que sur ce que vous craignez.

Leçon 3 : Pratiquez régulièrement la visualisation.

Créez-vous votre gymnase mental, dans lequel vous réviserez, en pensées, les actions qui vous mèneront vers la réalisation de vos objectifs.

Leçon 4 : Apprenez à faire de la pression une amie plutôt qu’un ennemie.

Considérez la pression comme un défi à relever plutôt que comme une menace de défaite.

Leçon 5 : La compétition se gagne d’abord dans la tête.

Pratiquez les 7 C de la force mentale, et les résultats se verront sur le terrain.


  1. Compétitivité : elles utilisent les déceptions ou les échecs pour revenir plus fortes au lieu de les prendre comme prétexte pour abandonner.

  2. Confiance en soi : Michael Jordan déclarait qu’il se rendait sur le terrain considérant qu’il était le meilleur joueur jusqu’à ce qu’un autre lui prouve le contraire,

  3. Contrôle de soi : elles se focalisent sur ce qui peut être contrôlé et ne se laissent pas affecter par le reste,

  4. Concentration : elles utilisent leur temps pour réaliser leurs objectifs et leurs rêves.

  5. Calme intérieur : elles savent garder leur sang-froid, même lorsque ça devient chaud,

  6. Courage : elles sont disposées à prendre des risques.

  7. Constance : elles donnent le meilleur d’elles-mêmes, surtout et même lorsqu’elles se sentent au plus bas.

Leçon 6 : Connaissez votre courbe de performance.

Vous ne pouvez pas contrôler votre performance avant de vous contrôler vous-même : cela commence par le contrôle de votre physiologie.

Leçon 7 : Acceptez la responsabilité de ce que vous pouvez contrôler, et lâchez prise sur le reste.

N’essayez pas de contrôler les circonstances, mais vos réactions aux évènements.

Leçon 8 : Recherchez en quoi vous vous barrez la route.

Nous avons tous des pensées et comportements qui entravent nos performances. Identifiez les vôtre et faites-en la liste. En sport, comme dans la vie, le premier pas vers le succès consiste à ne pas vous mettre au travers de votre propre chemin.

Leçon 9 : Ayez le courage de reculer d’un pas afin de pouvoir avancer de cinq.

Posez-vous honnêtement la question : Dans quels domaines êtes-vous bons, et dans quels domaines êtes-vous faibles ? Puis acceptez vos faiblesses plutôt que d’y résister et développez votre plan d’action pour en faire vos points forts.

Leçon 10 : Créez mentalement le futur de vos rêves et immergez-vous à l’intérieur.

C’est la mise en application des exercices de visualisation (leçon 3). A quoi ressemblera votre vie une fois que vous vivrez dans ce futur ? Décrivez précisément où vous vous voyez, comment vous vous sentez, avec qui vous êtes, ce que vous faîtes etc ...

Leçon 11 : Les objectifs sont des rêves avec des délais.

Maintenant que vous avez créé votre futur, transformez votre vision en action en vous fixant des objectifs SMART. Se faisant, recherchez le progrès plutôt que la perfection.

  1. S pour SPECIFIQUE : Il ne suffit pas de se fixer quelque chose de vague comme : « je veux intégrer l’équipe nationale dans telle discipline sportive ». Un objectif spécifique consistera à améliorer quotidiennement votre précision à la discipline choisie. L’objectif doit donc porter sur des actes dans votre sphère de contrôle (travailler votre physique en Bodybuilding par exemple) plutôt que sur des résultats (l’admission en équipe nationale). Si vous atteignez les objectifs dans votre sphère de contrôle, le résultat prendra soin de lui-même.

  2. M pour MESURABLES : « chaque jour je pratiquerai 45 mn à améliorer mes performances ».

  3. A pour ATTEIGNABLE : Vos objectifs doivent être suffisamment inspirants pour vous pousser à travailler. Tout en ne se situant pas complètement hors de votre portée pour ne pas vous décourager.

  4. R pour REALISTES : Vous pouvez intégrer la réalisation de vos objectifs dans l’emploi du temps de votre vie actuelle.

  5. T pour Temporellement défini : Un objectif est un rêve avec un délai. Chaque objectif doit être réalisé dans un certain délai. J’encourage les athlètes à se fixer des objectifs quotidiens ou à court terme, plutôt que des objectifs à long terme. En effet, un moyen de réaliser ses objectifs à long terme consiste à les décomposer en objectifs à court terme.

Leçon 12 : Une journée de victoire consacre des années de travail acharné.

Qu’en est-il de vous ? Êtes-vous prêts à travailler, à fournir les efforts que requière la réalisation de votre rêve ?

Leçon 13 : Ne vous égarez pas en route.

Restez concentrés sur vos objectifs et éloignés des distractions qui vous conduiraient là où vous ne souhaitez pas aller.

Leçon 14 : Parfois, le plus grand risque consiste à ne pas prendre de risque.

Ne laissez pas la peur de l’échec vous empêcher d’avancer. Détestez l’échec, mais ne le craignez jamais.

Leçon 15 : Les limites surgissent là où s’arrête votre vision. Vous ne pouvez pas aller au-delà de l’image que vous vous faites de vous-mêmes.

Si vous ne pouvez pas vous visualisez réussir, ou que vous pensez ne pas en valoir la peine, vous risquez de vous auto-saborder. Pour réussir, commencez par vous donner la permission de gagner.

Leçon 16 : Soyez motivé par votre désir de réussir plutôt que par votre peur de l’échec.

Trouvez votre passion et faites-lui la place qu’elle mérite dans votre vie.

Leçon 17 : L’autodiscipline vous aidera à réaliser vos objectifs plus certainement que n’importe quel produit supposé « booster » votre énergie.

Pour pratiquez les 4 D qui transformeront votre rêve en réalité, soyez orientés action. Pas de procrastination, pas d’excuses.

Leçon 18 : Contrôlez votre attitude.

Votre attitude détermine votre aptitude. Si vous pensez que vous le pouvez, vous avez probablement raison.

Leçon 19 : Contrôlez votre attitude, même et surtout lorsque les circonstances vous sont défavorables.

Demeurez proactifs même dans les moments où l’action se fait plus rare. Profitez-en pour vous exercer d’une manière différente, par exemple en analysant le jeu de vos compétiteurs ou en encourageant vos collègues.

Leçon 20 : Examinez vos croyances.

Vos croyances déterminent vos comportements, et les croyances limitantes engendrent des comportements autodestructeurs. Faites la chasse à vos croyances irrationnelles négatives. Et apprenez progressivement à croire en vous et vos capacités.

Leçon 21 : Contrôlez vos pensées.

Tout comme vous apprenez à viser un panier de basket, vous devez apprendre à penser de manière claire et à utiliser votre voix intérieure de manière constructive.

Leçon 22 : Apprenez à contrôler vos émotions ou ce sont elles qui vous contrôleront.

Qui est sous contrôle : vous ou vos émotions ? Avant de pouvoir contrôler vos performances, vous devez apprendre à contrôler vos émotions. Achetez la solution. Pas vos émotions.

Leçon 23 : Ressentez la peur et agissez quand même.

Il vous faut accepter d’avoir peur, et agir malgré tout. Rappelez-vous : ce n’est pas la peur qui vous protège de commettre une erreur, mais votre entraînement. Elle réside dans le futur. Lorsque vous vous concentrez sur le présent, elle ne peut pas vous atteindre. C’est pourquoi, les athlètes qui se concentrent sur leur performance n’ont pas peur.

Leçon 24 : Apprenez à vous sentir à l’aise dans la nervosité.

Utilisez votre respiration pour vous centrer sur le présent et la tâche en cours, plutôt que sur vous-même et le futur.

Leçon 25 : Apprenez du passé, préparez-vous pour le futur, agissez dans le présent.

Comme nous l’avons vu au chapitre précédent, la pression est due aux peurs concernant le futur et aux souvenirs des échecs passés. Une des clés pour bénéficier de toutes vos capacités est d’apprendre à reconnaitre quand votre esprit n’est plus dans le présent.

Leçon 26 : Soyez dans le tempo plutôt qu’au taquet.

Plus vous vous pressez, plus vous arriverez en retard. Lorsque vous commencez à agir précipitamment, c’est que vous n’êtes plus dans le présent.

Leçon 27 : Trop essayer engendre la sous-performance.

Ne forcez pas, que ce soit avec vos muscles ou avec votre cerveau.

Leçon 28 : Si votre esprit commence à vagabonder, ce sera également le cas de vos performances.

Gardez vos yeux centrés sur la tâche à accomplir en pensant à ce que vous faites, pas à comment vous le faites.

Leçon 29 : Préparez-vous un maximum afin de stresser un minimum.

Agissez d’abord mentalement (visualisation) avant d’agir physiquement. Vous aurez ainsi une impression de déjà-vu, qui vous mettra en confiance.

Leçon 30 : Vous devez être engagé à 100 % pour chaque action. Si vous avez des doutes, votre corps ne saura pas quoi faire.

Laissez vos routines vous faire basculer du mode réflexion au mode confiance.

Leçon 31 : La zone est la récompense pour tout votre travail et votre préparation.

Lorsque vous l’atteignez, il vous suffit de vous laisser porter par le courant et de profiter du moment.

Leçon 32 : Durant les phases difficiles, focalisez-vous sur les bases et simplifiez-vous la vie au maximum.

Ne sur-analysez pas vos erreurs et continuez d’aller de l’avant.

Leçon 33 : Comprenez les paradoxes du sport et apprenez à jouer dans les zones grises.

En sport, comme dans la vie, tout n’est pas noir ou blanc. Parfois c’est noir et blanc.

Leçon 34 : Pour réussir de manière constante, vous devez vous préparer de manière constante.

Agissez pour devenir conformes à ce que vous voulez. Jusqu’à ce que vous deveniez conformes à la manière dont vous agissez.

Leçon 35 : Travaillez à l’intérieur. Cela se verra à l’extérieur.

Le passé que l’on a laissé derrière soi et le futur qui attend devant soi importent moins que ce qui se passe à l’intérieur de soi.

Leçon 36 : Le monde du sport est plein de héros. Tout comme la vie quotidienne.

Il faut du courage pour évoluer et atteindre son plein potentiel.

Leçon 37 : Les gens qui réussissent veulent gagner. Les déséquilibrés veulent gagner à tout prix.

Qu’est-ce qu’un match bien joué signifie à vos yeux ? Votre philosophie du sport déterminera comment vous jouerez le match.

Leçon 38 : Apprenez, vous aussi, à trouver votre guerrier intérieur pour les jours de compétition.

Sachez le mettre en route lorsque débute la bataille, et l’éteindre une fois qu’elle est terminée, pour quitter le terrain sans regret, sachant que vous avez tout donné.

Leçon 39 : Le succès vient de la tranquillité d’esprit de savoir que vous avez fait de votre mieux sur et en dehors du terrain en tant que joueur et en tant que personne.

Quand vous quittez le match, comment voulez-vous que l’on se souvienne de vous ? Comment définissez-vous le succès ?

Leçon 40 : La plus grande victoire est celle qui nous remportons sur nous-mêmes.

Rappelez-vous, il est toujours trop tôt pour abandonner.


Tu sais ce qu'il te reste à faire désormais.





Jerry YEUNG

Préparateur Physique "The Gym Tahiti"

Diplômé d'Etat BEES-1 Métiers de la Forme depuis 1998

IFBB Certified Advanced Bodybuilding & Fitness Trainer

Certified Trainer Institut Culture Physique Weider

IFBB International Judge

Plusieurs fois Champion IFBB en Bodybuilding National & International





25 vues

Posts similaires

Voir tout