Recent post

Physiologie de la croissance musculaire...

 

Chaque jour, deux processus chimiques vitaux se produisent dans vos muscles. L'un est la dégradation des protéines et l'autre la synthèse des protéines.

 

Dans cet article, je vous explique la façon dont le corps construit les muscles et perd de la graisse, puis examiner ce qu'il faut faire en même temps.

 

 

1 - La dégradation des protéines désigne la décomposition des protéines en leurs plus petits composants, peptides et acides aminés.

 

2 - La synthèse protéique fait référence à la création de nouvelles protéines à partir de leurs plus petits composants.

 

Lorsque vous êtes en bonne santé et que votre régime alimentaire est fondamentalement sain, le tissu musculaire reste relativement stable . C'est-à-dire que l'ampleur de la synthèse et de la dégradation reste plus ou moins équilibrée et que vous ne perdez ni ne gagnez des quantités importantes de muscle dans votre vie quotidienne. (Techniquement, vous perdez lentement de la masse maigre en vieillissant.)

 

Pour que les muscles grossissent avec le temps, les taux de synthèse des protéines musculaires doivent dépasser les taux de dégradation des protéines. 

 

C'est-à-dire que votre corps doit créer plus de protéines musculaires qu'il n'en perd. Chaque jour où cela se produit, vos muscles grossissent un peu.

 

Comment faites-vous pour que les taux de synthèse des protéines dépassent les taux de dégradation ?

 

Eh bien, vous devez prendre certaines mesures pour créer et maintenir cet état. Les tissus musculaires sont coûteux sur le plan métabolique - leur entretien nécessite un peu d'énergie - et votre corps ne les accumulera pas à moins que ce soit nécessaire.

 

La plus importante de ces actions est, bien sûr, l’entraînement de vos muscles. L'entraînement en résistance endommage les cellules musculaires, ce qui indique au corps qu'il doit augmenter les taux de synthèse des protéines pour réparer les tissus.

 

Cela ne les répare pas simplement à leur état antérieur. Cependant, il veut s'adapter pour mieux gérer le stimulus - l'entraînement - et ajoute donc de nouvelles cellules musculaires, augmentant la taille et la force des muscles.

 

C'est pourquoi les recherches montrent que la surcharge progressive est le principal moteur de la croissance musculaire.

 

Et quelle est la surcharge progressive, demandez-vous ? C'est simplement une augmentation progressive des niveaux de tension dans les fibres musculaires. Tandis que vous continuez de placer vos muscles sous des charges de plus en plus lourdes, ils continuent de s'adapter pour devenir plus gros et plus fort .

 

C'est pourquoi, en étant athlète naturel, vous devez devenir plus fort si vous voulez grossir.

 

Oui, les muscles peuvent devenir plus forts sans grossir (en raison de l'amélioration de l'activité neuro musculaire), mais cela ne peut aller aussi loin : il faut plus de fibres musculaires pour répondre aux exigences de votre entraînement.

 

Obtenir des pompes massives est amusant et peut être inclus dans une routine de musculation, mais des ensembles de «burnout» de haute résistance ne devraient jamais être la priorité.

Un tel entraînement provoque des quantités importantes de stress métabolique, qui contribue à la croissance musculaire, mais pas aussi puissamment que la surcharge progressive.

 

C'est pourquoi les personnes les plus développées dans les salles de sport sont généralement aussi les plus fortes et que la majorité des personnes qui recherchent des séries de pompes avec des combinaisons de techniques, drop sets, giants sets, tri-sets, etc ...

 

Donc, votre objectif principal dans votre approche en musculation devrait être, d'ajouter du poids sur la barre au fil du temps.

 

Si vous ne le faites pas, vous perdez les avantages de la surcharge progressive et construisez peu de muscle indépendamment de tout ce que vous aurez faits (enfin, tout ce qui ne nécessite pas une amélioration chimique).

 

S'entraîner dur et surcharger progressivement vos muscles ne garantit toutefois pas leur croissance. Vous devez aussi manger suffisamment.

 

Vous avez probablement entendu dire que vous devez «manger gros pour devenir gros» et, comme beaucoup de maximes ancestrales de bodybuilding, ce conseil a une certaine valeur.

 

Vous devez manger suffisamment de protéines, ce qui fournit les matières premières nécessaires à la croissance des tissus musculaires, et vous devez consommer suffisamment de calories, ce qui garantit que la synthèse des protéines peut se produire avec une efficacité maximale.

 

Avant de revenir sur ces points diététiques, changeons de vitesse et examinons l’autre côté de la médaille de recomposition du corps : la perte de graisse.

 

Dans mon prochain article, je vous expliquerais sur la physiologie de la perte de graisse.

 

 

 


* Jerry YEUNG est disponible pour animer des séminaires sur la nutrition et la préparation physique. Plus de renseignements prendre contact auprès de la rédaction : ifbbtahiti.mag@gmail.com 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Please reload