Recent post

Trouver du temps pour faire du sport !

 

C’est une question qui revient sans cesse et je suis sûr que vous qui lisez ces lignes vous l’êtes déjà posé aussi.

 

Pour apporter des éléments de réponses voyons d’abord d’où vient ce manque de temps :

 

1/ La crise de temps :

Avez-vous remarqué le paradoxe entre le gain de temps apporté par les innovations des dernières décennies qui offrent des solutions clés en mains (achats en ligne, livraisons à domicile, robots ménagers multifonctions, aspirateurs autonomes, etc…) et la montée en puissance de la sensation de manquer de temps ?

 

Demandez à quiconque autour de vous a plus de 40 ans aujourd’hui, il vous dira qu’avant, on prenait le temps.

 

Et c’est là toute la différence : on “avait” pas le temps, on le “prenait“.

 

Loin de moi l’idée de donner une leçon ou de faire la morale, nous sommes les premiers ici à “manquer de temps”.

L’idée ici est de pointer du doigt le fait qu’aujourd’hui la tendance s’est inversée, on “a” plus de temps qu’avant mais on ne “prend” pas le temps, notamment le temps pour faire du sport.

 

Pourquoi ?

 

D’abord à cause des innovations précédemment citées.

Elles nous font gagner du temps en assouvissant nos besoins en un claquement de doigts. On est servi sur un plateau et on s’y habitue, c’en est devenu une norme.

 

Le coté pervers, c’est que si à la base ces solutions sont toute indiquées pour les personnes qui manquent de temps, lorsqu’on y a recourt à notre tour on se classe nous-même dans cette catégorie cible. Inconsciemment, l’esprit se dit “si j’adopte aussi ce mode de vie, ce doit être parce que je manque aussi de temps !”.

 

Et ainsi s’installe cette impression, car oui c’est une impression, de manquer de temps et notamment de temps pour faire du sport.

 

La deuxième raison de cette impression, c’est le gaspillage de temps.

 

En ligne de mire de ce mal du siècle : les réseaux sociaux. Mettez bout à bout chaque minutes de votre journée passée sur les réseaux et je suis sûr que vous avez de quoi faire plus d’une séance de sport par jour, incluant la douche et le papotage dans les vestiaires ! Vous ne pensez pas ?

 

La troisième raison, c’est la mauvaise priorisation des tâches.

La majorité des personnes passe le sport dans la case “s’il me reste du temps après ci et ça”, “ci et ça” étant les activités “obligées” : boulot, courses, ménage…

 

Face à ces activités qui s’imposent d’elles-même, le sport est relégué en second plan car rien ne nous l’impose si ce n’est nous-même par un effort volontaire, ce qui fait qu’on le juge moins important.

C’est une erreur !

Si vous faites ça, vous n’aurez en effet jamais le temps pour faire du sport !

 

En résumé, ce manque de temps pour faire du sport relève :

 

1/ D’une impression dans une société ou tout va tellement vite qu’on a l’impression d’être pressé

 

2/ D’un gaspillage de temps

 

3/ D’une mauvaise gestion de ses priorités

 

Mais alors comment faire ?

 

2/ Trouver du temps pour faire du sport :

Prenons les trois causes précédentes une à une pour apporter des solutions à chacune :

 

1/ L’impression

 

La solution c’est la prise de conscience, c’est à dire qu’il faut se rendre compte qu’il y a une grande part d’impression dans ce sentiment de manquer de temps pour faire du sport.

Pour vous en convaincre un peu plus prenez votre agenda et rayez les plages horaires destinées au travail (ça, vous ne pouvez pas passer outre).

 

Ne reste-t-il pas de temps ?

Et une fois sorti du boulot, suis-je vraiment pressé ?

Une parenthèse dans ce rush quotidien ferait-elle tant de dégâts ?

 

J’entends dire “oui mais il n’y a pas que le travail, il y a les enfants, les courses, le ménage…”. On reparlera de tout ceci dans le point numéro 3, pour l’heure dites-vous que si vous avez du temps autour des heures de travail, alors vous pouvez trouver du temps pour faire du sport grâce aux conseils qui suivront. Bonne nouvelle non ?

 

2/ Le gaspillage

 

La solution a été en partie évoquée plus haut avec l’exemple des réseaux sociaux, mais on peut aussi citer le temps passé sur les jeux des smartphones ou tout autre petits éléments chronophages du quotidien.

 

Posez-vous un instants et remémorez-vous votre journée de hier. N’était-elle pas pleine de ces petits parasites ?

Alors comme tout le monde, on adore traîner sur Facebook et Instagram, mais je vous invite à vous instaurer un jour dans la semaine sans ces petits parasites.

Le temps gagné vous ouvrira une fenêtre pour un entraînement ce jour là !

 

3/ La priorisation des tâches

 

C’est le plus gros points à corriger et c’est sur celui-ci que se fait la différence entre ceux qui parviennent à trouver du temps pour faire du sport et ceux qui n’y parviennent pas.

 

Reprenez votre agenda précédent avec les plages horaires de travail rayées.

En général, vous complétez les créneaux vides avec des choses comme “Faire les courses”, “Repasser le linge”, “Passer l’aspirateur” ou encore “S’occuper des enfants”.

 

Si le travail est de priorité première, ces éléments sont secondaires non ?

 

Faux

 

“S’occuper des enfants” est le seul élément secondaire ici, auquel vous devrez ajouter “Faire du sport”. Le reste passe dans le degré de priorité tertiaire.

Pour cela, l’astuce est d’écrire réellement et concrètement sur votre planning “sport” à deux endroits de la semaine. Ainsi posé, c’est un rendez-vous pris là où il n’y a pas de rendez-vous pour passer l’aspirateur ou repasser, ce qui lui donne plus d’importance.

 

Quant au rapport entre les enfants et le sport, ils sont tous deux de priorité secondaire (dans notre façon schématique de symboliser les choses).

Si on considère que vous faites passer les enfants avant le sport 3 jours ouvrés + 2 jours de week-end, vous pouvez peut-être les laisser une heure de plus à la garderie ou chez papi-mamie, les 2 autres jour pour passer le sport avant et ainsi équilibrer la balance, non ?

 

Voilà, vous avez les clés en main pour trouver du temps pour faire du sport malgré la voiture-boulot-dodo : c’est d’aborder certains jours un schéma voiture-boulot-sport-dodo où le sport est un rendez-vous plus important, quitte à ce que les chemises restent froissées un jour de plus.

 

Il ne reste plus qu’à fournir l’effort de départ pour instaurer ce nouveau système.Une fois mis en place, une habitude s’installera et le manque de temps n’existera plus pour vous !

 

 

 

 

 

* Jerry YEUNG est disponible pour animer des séminaires sur la préparation physique et nutrition. Plus de renseignements prendre contact auprès de la rédaction : ifbbtahiti.mag@gmail.com 

 

Please reload

Please reload